Les mdias en parlent

fluctuat.net1 étoile

« Un trésor de propecia no prescription online l‘ère préhispanique, un cadeau tombé du ciel, ou plutôt sorti tout droit de non generic viagra la terre sèche de cialis okay for women la péninsule du Yucatan, au sud-est du Mexique. Un patrimoine archéologique exceptionnel - non le mot n'est pas trop fort! - exhumé directement de herbal viagra offers l'infra-monde maya. »

Lire l'article de viagra prices Céline Piettre

Les mdias en parlent

France Info1 étoile

« L'une des plus célèbres découvertes de viagra available in india l'archéologie précolombienne du XXe siècle est certainement celle des masques funéraires en mosaïque de branded cialis jade, dont le plus connu est celui du souverain Pakal, mis au jour en 1952. La Pinacothèque de Paris présente jusqu'au 10 juin, en partenariat avec France Info, 12 masques originaux restaurés et une reproduction du masque de what is cialis professional Pakal, ils sortent pour la première fois du Mexique. »

Lire l'article de Claire Baudéan et écouter l'émission

Les mdias en parlent

Le Nouvel Observateur1 étoile

« Les Mayas ont donc utilisé le jade pour les masques représentant les dieux mais aussi ceux des dignitaires, placés dans leur tombeau, accompagnés de leurs bijoux et des accessoires jugés importants pour leur passage dans l'au-delà, comme des vases contenant du maïs et du cacao. Car "le jour le plus important de cialis online without prescription la vie était le jour de viagra online without a prescription mort", auquel le dignitaire était "préparé toute sa vie". »

Lire l'article

Les mdias en parlent

Culturebox1 étoile

« La Pinacothèque de Paris présente du 26 janvier au 10 juin 2012 une exposition consacrée à la civilisation Maya. L'occasion de where to buy cialis now découvrir une douzaine de très précieux masques en mosaïque de jade, des joyaux exceptionnels, qui ont été entièrement restaurés. »

Lire l'article de Marie Pujolas et voir la vidéo

Les mdias en parlent

Actu Latino1 étoile

« Cette année, la Pinacothèque exposera donc pour la première fois en France des masques des cérémonies funéraires mayas en jade comme élément central des rites d’inhumation des gouvernants de cette fascinante civilisation méso-américaine. »

Lire l'article de Aline Timbert

Les mdias en parlent

L'express1 étoile

« Le Mexique a retrouvé au total 35 masques funéraires de jade, en différents sites, et en a restauré pour le moment 14, selon Sofia Martinez del Campo Lanz, commissaire mexicaine de l'exposition. »

Lire l'article

Les mdias en parlent

Artaujourdhui.info1 étoile

« Avant cette potentielle fin du monde (annoncée pour le solstice d’hiver), nous aurons au moins eu droit à l’exposition sur les masques de jade mayas dont les tensions franco-mexicaines nous avaient frustrés l’an dernier. »

Lire l'article

Les mdias en parlent

neuilly journal1 étoile

« Sept tombes de dirigeants mayas sont reconstituées et les masques sont présentés avec le reste du trousseau funéraire qui comprend colliers, boucles d'oreilles, pectoral, bracelets, céramique et autres offrandes. »

Lire l'article

Les mdias en parlent

Evous1 étoile

« Il s’agit là d’une incroyable découverte archéologique faite au Mexique au cours de la dernière décennie. Ces masques exceptionnels, entièrement restaurés par les spécialistes de l’archéologie maya les plus éminents, sont des représentations de divinités. Ils furent créés pour les plus hauts dignitaires et gouverneurs des cités mayas enfouies, et leur mission première étaient tout simplement de leur assurer... une vie éternelle. »

Lire l'article d'André Balbo

Les mdias en parlent

sortir à paris1 étoile

« La Pinacothèque de Paris expose pour la première fois les Masques de Jade Mayas du 26 janvier au 10 juin 2012 : fabriqués il y a plus de 2000 ans pour certains et restaurés il y a peu, ces masques constituent une découverte archéologique majeure. Après l'exposition L'or des Incas, la Pinacothèque nous offre la chance d'admirer les vestiges d'une civilisation, considérée comme l'une des plus brillante dans les domaines scientifiques ! »

Lire l'article

Les Masques de jade mayas

À la Pinacothèque de Paris, du 26 janvier 2012 au 10 juin 2012

Les Masques de jade mayas

La Pinacothèque de Paris poursuit son exploration des cultures précolombiennes et mésoaméricaines. Après le succès de l’exposition L’Or des Incas : origines et mystères, la Pinacothèque de Paris a présenté la découverte archéologique la plus importante de la dernière décennie au Mexique : les masques en mosaïque de jade.
Ces masques exceptionnels, entièrement restaurés par les plus éminents spécialistes en archéologie maya, représentent les visages de la divinité. Créés pour les gouverneurs les plus prestigieux des cités perdues mayas, ils avaient pour mission d’assurer la vie éternelle à ces hauts dignitaires après leur mort.

On a découvert à ce jour une quinzaine de masques qui ont été pour la plupart présentés à la Pinacothèque de Paris. Cet ensemble rarissime, que le Mexique a exceptionnellement accepté de porter hors de ses frontières, a été exposé aux côtés d’une centaine d’œuvres qui ont quitté le pays pour la première fois. La Pinacothèque a ainsi proposé une véritable plongée dans la cosmogonie sophistiquée et mystérieuse de cette culture millénaire.

Les masques de jade exposés ont été retrouvés dans les sépultures des élites mayas. Une partie des masques funéraires représente les visages individualisés des dirigeants mayas. C’est le cas de l’extraordinaire masque du roi Pakal qui fige pour l’éternité les traits du souverain. La lecture des œuvres a été enrichie par une fructueuse mise en contexte : les masques ont en effet été présentés avec le reste du trousseau funéraire qui comprend colliers, boucles d’oreilles, bracelets, céramiques et autres offrandes. C’était la première fois, depuis leur exhumation et leur dispersion dans différents musées, que ces œuvres ont été rassemblées. Sept tombes de dirigeants mayas ont ainsi été reconstituées.

Une autre partie des masques exposés représente les divinités du panthéon maya qui, à l’instar des ancêtres mythiques incas, combinent des traits humains, animaux et végétaux. Portés par l’élite maya durant les cérémonies rituelles, les masques lui permettaient d’endosser le visage de la divinité et d’accomplir ainsi son rôle d’intermédiaire entre les sphères terrestre et céleste.


L'exposition Les Masques de jade en partenariat avec : Instituto Nacional de Antropologia e Historia, Conaculta, Institut Français, Métrobus, La Fnac, BFMTV, France Info

 

 

 


Pour prolonger votre visite


Le catalogue de l'exposition

Le catalogue rend compte d’une décennie de recherches et de restaurations, menées par les plus grandes institutions mexicaines sous la responsabilité de Sofía Martínez del Campo Lanz, experte renommée et auteur des textes du catalogue. Les pièces de l’exposition y sont reproduites intégralement, accompagnées de vues d’ensemble des sites archéologiques en couleur et de schémas explicatifs.

L’approche scientifique, associée à des encarts explicatifs, permettra aux connaisseurs comme aux néophytes d’apprécier justement la profondeur de la culture maya.

Coédition Éditions Pinacothèque de Paris et Gourcuff Gradenigo - Relié - 24,5 x 28,5 cm
- 49 €


L'album de l'exposition

L’album retrace le parcours de l’exposition et offre des reproductions de grande qualité des principales œuvres présentées, dans un format original.

Coédition Éditions Pinacothèque de Paris et Gourcuff Gradenigo - Broché - 33 x 24 cm - 9,50 €

 

 

 

 

 

 

 

En savoir plus avec l'essentiel blog

    Pour aller plus loin

    Autres expositions