TéléramaSortir1 étoile

Ces oeuvres prêtées par de grands collectionneurs ou des musées européens, font de cette rétrospective un formidable événement à ne pas rater. L'exposition d'une grande rigueur, offre portraits, paysages, natures mortes aux carcasses de viande et lapins bien connus...

LE FIGARO1 étoile

Soutine le maudit fait saigner la peinture. La Pinacothèque de Paris rend hommage à l'artiste oublié de l'histoire de l'art en France. L'ensemble des tableaux exposés restitue d'abord le choc d'un génie tout de hâte et de fureur dans son travail de la matière et de la couleur à vif d'où surgit une peinture charnelle. Saignante. Conjugués au plafond bas du sous-sol et à la quantité des toiles présentées, l'éclairage intimiste et les tonalités sourdes des cimaises participent à l'oppression qui émane de l'oeuvre. Celle d'un artiste tourmenté, asocial et fragile.

Lunettes rouges1 étoile

Cette exposition à la Pinacothèque rend hommage à Chaïm Soutine de manière intelligente. Ce peintre n'a pas eu de grand exposition parisienne depuis longtemps, l'expressionnisme n'est guère "à la mode"; bien des toiles proviennent de collections privées et ont rarement été montrées.

Lire le commentaire

Chaïm Soutine

En savoir plus avec l'essentiel blog

    Pour aller plus loin