L'exponaute1 étoile

La Pinacothèque de Paris ouvre une antenne à Singapour. Le nouveau musée est situé en plein cœur de la ville dans un bâtiment de style néocolonial au milieu du parc de Fort Canning. C'est là qu'a voulu s'installer dès le début, Marc Restellini, directeur de la Pinacothèque, qui voulait ouvrir un musée à Singapour.(…)

Lisez la suite de l'article

BFM TV, Le Paris de Marc Restellini1 étoile

Le 9 juin 2015, Marc Restellini répond aux questions de Karine Vergniol sur l'inauguration de la Pinacothèque de Paris à Singapour. Visionnez l'interview ci-dessous:

Visionnez l'interview sur le site de BFM.TV

ConnaissanceDes Arts.com1 étoile

La Pinacothèque de Paris a ouvert son antenne de Singapour. Devançant l’ouverture de la National Gallery de Singapour prévue pour novembre, la Pinacothèque de Paris vient d’ouvrir son antenne le 30 mai. Cinq ans de négociations et dix-huit mois de travaux ne sont pas venus à bout de la ténacité de Marc Restellini, le fondateur en 2003 et actuel directeur de la Pinacothèque de Paris, qui voulait ouvrir un musée privé à Singapour. (…)

Lisez la suite l'article

Straitstimes.com1 étoile

Singapore Pinacotheque de Paris' artworks speak across centuries and genres - Marc Restellini throws his arm back in a wide gesture, almost as if he is embracing this roomful of art - in this case, the permanent collection of the Singapore Pinacotheque de Paris, which opens on Saturday. (…)

Lisez la suite de l'article

ChannelNewsAsia.com1 étoile

Singapore Pinacotheque de Paris opens to the public on Saturday. More than 40 rare masterpieces from artists like Rembrandt, Picasso and Monet will be permanently showcased in the Collections gallery. There is also a free-access Heritage Gallery which pays tribute to Fort Canning.(…)

Lisez la suite de l'article

Singapour

 

LA PINACOTHÈQUE DE PARIS S'EXPORTE À SINGAPOUR

 

La Pinacothèque de Paris, le plus grand musée privé de Paris a ouvert son premier site hors Europe à Singapour. Inaugurée le 29 mai 2015 avec l'exposition Le Mythe Cléopâtre, la Pinacothèque de Paris à Singapour est située au centre Fort Canning, dans l'enceinte du parc éponyme. Le musée à Singapour refléte le musée parisien, un musée des Beaux Arts reconnu pour ses expositions qui mettent en avant la transversalité et le dialogue entre les œuvres.

La Pinacothèque de Paris à Singapour présente des expositions temporaires d'art classique et d'art contemporain inédites dans la région. Une attention particulière est portée aux visiteurs qui sont invités à repenser le domaine classique de l'histoire de l'art en explorant et en comparant différents thèmes et périodes qui sont rarement étudiés. En plus des expositions temporaires, le bâtiment, qui s'étend sur 5000 m2 et 3 niveaux, accueille des collections permanentes, une galerie Patrimoine dédiée à l'art régional, une académie d'art, ainsi que plusieurs restaurants et boutiques. Résolument tournée vers les nouvelles technologies, La Pinacothèque de Paris à Singapour propose à ses visiteurs de nouvelles expériences interactives à travers l'utilisation d'écrans tactiles et d'applications mobiles.

Le projet de créer la Pinacothèque de Paris à Singapour a été initié en 2008 par Marc Restellini, Yves Bouvier et Alain Vandenborre, amateurs d'art passionnés, afin de proposer en Asie des oeuvres d'art rarement accessibles. Carrefour du commerce international, de la culture et des loisirs en Asie, Singapour occupe une place idéale dans la région pour présenter des œuvres de classe internationale.

 

FORT CANNING

 

Connu en malais sous le nom de Bukit Larangan, «Colline interdite», Fort Canning Park a probablement été le siège du pouvoir malais, sous le nom ancien de Temasek, «Ville de la mer», au XIVème siècle. Le parc a également été choisi par Sir Stamford Raffles, le fondateur de l'actuel Singapour, pour construire sa première résidence ainsi que le premier jardin botanique de la ville en 1822. Plus tard, les dirigeants coloniaux de Singapour y ont construit leurs résidences, ce qui a valu au site le nom de «Colline du gouvernement».

Vers 1860, la colline est devenue un fort portant le nom du vicomte Charles John Canning, gouverneur général et premier vice-roi des Indes. Fort Canning a été, jusque dans les années 70, une base militaire pour les britanniques, les japonais (durant la Seconde Guerre mondiale) et enfin pour les forces armées de la république de Singapour.

 

Crédits photo: © National Parks Board
© Hélianthe Bourdeaux-Maurin

Pinacothèque de paris