Paris

 

 

Pinacothèque 1


C’est au 28, place de la Madeleine que le premier musée privé parisien ouvre ses portes en juin 2007, à l’initiative de l’historien de l’art Marc Restellini. Répartie sur trois niveaux, la Pinacothèque de Paris accueille des expositions temporaires d’envergure internationale qui n’hésitent pas à reconsidérer le champ habituel de l’histoire de l’art. Ces manifestations étudient des périodes et des espaces rarement explorés et habituellement cloisonnés, passant de l’archéologie à l’art contemporain.

Par cette approche inédite, la Pinacothèque de Paris cherche à rendre l’art accessible au plus grand nombre. Une ambition forte qui s’exprime à l’aide d’une programmation diversifiée et originale.

Le public a eu l’opportunité de découvrir des artistes brillants, rarement exposés en France, tels que Georges Rouault, Jackson Pollock, Suzanne Valadon et Maurice Utrillo, ou encore Edvard Munch.
La Pinacothèque de Paris a également présenté les créations de grandes civilisations : les mystérieux Guerriers de Xi’an en terre cuite, les fabuleux ouvrages d’orfèvrerie inca et les masques de jade mayas.



Pinacothèque 2

Enrichie d’un nouvel espace depuis janvier 2011, la Pinacothèque de Paris désire poursuivre dans cette voie en devenant le premier musée transversal parisien, où dialoguent mille ans d’histoire de l’art à travers une centaine d’œuvres majeures. Ces salles d’exposition (accessibles par le 8, rue Vignon) dévoilent des Collections s’apparentant à un cabinet d’amateur, dans lequel des œuvres de toutes les époques entrent en résonnance et attisent la curiosité  et la sensibilité du visiteur.

En plus des Collections, ces nouveaux espaces accueillent régulièrement des expositions dédiées aux grandes collections et à leurs propriétaires.

La Pinacothèque de Paris vous invite à abandonner vos repères pour vous laisser guider dans un lieu vivant et confidentiel, propice à la découverte et à l’introspection.

 




 

 








© Photomontage: Gilles Guinamard  

Pinacothèque de paris